BDP

heyy Les derniers rayons de soleil de novembre s’en vont, je vous offre quelques éclaircies pour nos esprits rabougris (petit vers de poésie inspirés par ce temps morose, où les roses et les magnolias ne fleurissent plus…). L’automne se finit, les feuilles meurent et la ville s’endort dans une nuit profonde. Ces reflets d’or sur ces…